Balade en altitude....Hautes Alpes & Alpes de Haute Provence

Postez ici vos balades dans les régions suivantes : PACA, LANGUEDOC, RHONES ALPES, CORSE
Avatar du membre
Chat_noir
Messages : 1302
Enregistré le : 25 mars 2018 15:26
Age : 65
Membre : 76118
Moto : Speed Triple S 2017 Rouge
Département : 38 Pile poil en face de Chamrousse
Contact :

Balade en altitude....Hautes Alpes & Alpes de Haute Provence

Message par Chat_noir »

:hello: Chalut à tous,

Pour ceux qui pourraient être tentés, je propose une looooongue balade, bonjour les poignets, les coudes, les fesses et le bas du dos....pour les poignets et les coudes maintenant j'emporte une bombe de froid c'est souverain !

Au menu des cols, des cols et encore des cols dans les Hautes Alpes et Alpes de Haute Provence
Au départ de Grenoble
- Col du Lautaret 2058 m vue sur la Meije (bon la route jusqu'a Bourg d'Oisans pas passionnante, austère et beaucoup de boite à image ::angry:: )
- Col de l'Izoard par Cervières 2364 m et descente par la Casse déserte :love:
- Col Agnel 2730 m avec vue sur le mont Viso
- Col de Vars 2110 m
- Col de Larche 2000 m
- Col du Noyer 1660 m (coté Veyne, javais imaginé faire le tour en sens inverse et commencer par le col du Noyer, je l'ai fait semaine dernière et la portion entre La Posterle et le pont sur la Soulaise, ~4/5 km, est clafit de gravier ::angry:: . Si fatigue ce dernier col sera shunté par Gap ce qui fait ~40km de moins.

Image

Le road book:

https://www.google.com/maps/dir/45.1484 ... ?hl=fr-FR

Bien entendu de nombreuses pauses pour se rafraichir, admirer le paysage, pas encore d'idée sur l'endroit de la pause gastro cela sera au feeling... rythme balade cool...

Quand: ce mercredi 3 aout , ce sera une des journées les plus chaudes alors
départ au point du jour entre 5h et 5h30 pour rouler le plus longtemps possible à la fraiche et ne pas rentrer trop tard.
Edit: correction faute d'orthographe.
Modifié en dernier par Chat_noir le 01 août 2022 21:01, modifié 1 fois.
Pro-ject 2Xperience SB S-Shape +MC Audio Technica AT33SA+SUT Ortofon ST70+Yamaha A-S1100 ::angry:: +SACD Denon DCD 1520+OPPO UDP 203+Triangle Esprit Antal EX
Ma Pres: https://www.triumphspeedtriple.fr/viewtopic.php?f=16&t=12764 <chouper

Avatar du membre
Juan-Lewis
Messages : 1807
Enregistré le : 16 mai 2014 12:41
Age : 50
Membre : 71043
Moto : Adventurer 00 - Speed 15
Département : Capitale des Alpes
Contact :

Re: Balade en altitude....Hautes Alpes & Alpes de Haute Provence

Message par Juan-Lewis »

Je suis partant <yeah

Merde, je bosse :roll:

Ou alors entre 05h00 et 07h30 :1dent:

Avatar du membre
Chat_noir
Messages : 1302
Enregistré le : 25 mars 2018 15:26
Age : 65
Membre : 76118
Moto : Speed Triple S 2017 Rouge
Département : 38 Pile poil en face de Chamrousse
Contact :

Re: Balade en altitude....Hautes Alpes & Alpes de Haute Provence

Message par Chat_noir »

Bon quand faut y aller...allez pour la route

Pro-ject 2Xperience SB S-Shape +MC Audio Technica AT33SA+SUT Ortofon ST70+Yamaha A-S1100 ::angry:: +SACD Denon DCD 1520+OPPO UDP 203+Triangle Esprit Antal EX
Ma Pres: https://www.triumphspeedtriple.fr/viewtopic.php?f=16&t=12764 <chouper

Avatar du membre
Juan-Lewis
Messages : 1807
Enregistré le : 16 mai 2014 12:41
Age : 50
Membre : 71043
Moto : Adventurer 00 - Speed 15
Département : Capitale des Alpes
Contact :

Re: Balade en altitude....Hautes Alpes & Alpes de Haute Provence

Message par Juan-Lewis »

Bonne balade...

EricTl83
Messages : 419
Enregistré le : 14 mars 2021 18:53
Membre : 80386
Moto : Speed Triple rs 2020
Département : Var
Contact :

Re: Balade en altitude....Hautes Alpes & Alpes de Haute Provence

Message par EricTl83 »

Même si j'avais pu me libérer , c'est un peu trop long pour moi maintenant !

Avatar du membre
philco.vr46
Messages : 1866
Enregistré le : 13 août 2019 10:41
Age : 56
Membre : 78315
Moto : Speed Triple RS 2019
Département : 06
Contact :

Re: Balade en altitude....Hautes Alpes & Alpes de Haute Provence

Message par philco.vr46 »

Je ne parle pas aux gens qui se baladent sans moi :lol:
Profites bien, j'en ai une prévu le 9 septembre, je mettrai l'itinéraire si quelqu'un veut venir ou nous croiser quelque part. ;)
La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !
Albert Einstein

Avatar du membre
Juan-Lewis
Messages : 1807
Enregistré le : 16 mai 2014 12:41
Age : 50
Membre : 71043
Moto : Adventurer 00 - Speed 15
Département : Capitale des Alpes
Contact :

Re: Balade en altitude....Hautes Alpes & Alpes de Haute Provence

Message par Juan-Lewis »

Par contre, je ne comprends pas trop le fait de faire 2 cols et de redescendre par la même route.
Perso j'aurais fait la boucle via l'Italie.
C'est un peu plus long, mais avec une bonne bouteille de limoncello dans le sac ça doit le faire :mrgreen:

Avatar du membre
Juan-Lewis
Messages : 1807
Enregistré le : 16 mai 2014 12:41
Age : 50
Membre : 71043
Moto : Adventurer 00 - Speed 15
Département : Capitale des Alpes
Contact :

Re: Balade en altitude....Hautes Alpes & Alpes de Haute Provence

Message par Juan-Lewis »

T'as eu du bol, la route du Lautaret en direction de Briançon est fermée depuis hier.
Ca va rallonger mon tour de la semaine prochaine...

Avatar du membre
Chat_noir
Messages : 1302
Enregistré le : 25 mars 2018 15:26
Age : 65
Membre : 76118
Moto : Speed Triple S 2017 Rouge
Département : 38 Pile poil en face de Chamrousse
Contact :

Re: Balade en altitude....Hautes Alpes & Alpes de Haute Provence

Message par Chat_noir »

:hello: Chalut,
Un p'tit feedback sur la balade...
Juan-Lewis a écrit : 03 août 2022 06:21 Bonne balade...
Merci Juan-Lewis elle a été vraiment excellente.

Départ vers 5h30, j'ai perdu un peu de temps à vouloir vérifer la pression des pneus et graisser la chaine
j'aurais pu le faire la veille je sais!

Col du Lautaret 2058 m.(6h55, 10 min de pause)
Remontée à allure réduite, 70/80, vers Bourg d'Oisans, il fait encore nuit et même avec le point du jour, j'ai à du mal à distinguer les boites à images ! d'ou ma prudence pour éviter de me faire "gauler". La nuit, j'ai trouvé la route moins chiante. Le jour s'est levé au début de la montée vers le Freney d'Oisans et la rampe des Commères. A cette heure matinale, pas grand monde sur la route. Montée du col sympa, les premiers rayons de soleil sur la Meije que l'on aperçoit à la Grave. Il fait plutôt frais, heureusement, j'avais mis une couche chaude supplémentaire et les gants mi-saison, ceux d'été sont dans le sac à dos.
P'tite pose pour regarder le lever de soleil sur la Meije et faire quelques images... je commence à rêver d'un café.

Image

Le soleil se lève sur la Meije...
Image

Col de l'Izoard 2360 m.(8h05, ~10 min de pause)
(+~5 min pour le plein à Briançon)
Descente du col du Lautaret, sympa, grandes courbes et personne sur la route !
Complément du plein à Briançon, traversé facile de la ville, peu de monde qui roule !
Montée par Cervières, la qualité de la route n'est pas terrible au début, ça secoue un peu, mais elle s'améliore ensuite. Rencontre sympathique avec un renard !
Très peu de monde sur la route, peu de cyclistes (la route est fermée le lendemain 4/08 et réservée aux vélos) mais un paquet de camping-cars sont garés partout dans la montée et moi qui croyait que le camping sauvage est interdit ! Et là l'envie furieuse d'un café me reprend lorsque que je sens l'odeur d'un café, j'hallucine, non, je vois un gars près d'un camping-car dans les arbres en bord de route qui boit et se sert un café d'une cafetière fumante....
Il va falloir attendre, l'auberge Napoléon juste avant le sommet n'est pas encore ouverte, ni même l'estancot au sommet.
P'tite pause pour faire quelques images et admirer le paysage sur la Casse déserte et le Queyras.
Je préfère quand même la montée du côté de Guillestre et par la Casse déserte…

Image

La Casse déserte et la vallée du Queyras....

Image

Col Agnel 2744 m.(9h30, 20 min de pause+~30 min à Arvieux)
Descente magnifique du col de l'Izoard, pas moyen de s'arrêter pour faire des images dans la Casse déserte, trop en pente ou accotements un peu meuble, les aménagements sont pris d'assaut par des marcheurs qui y laissent leurs voitures. La route et les paysages sont superbes. L'envie de café m'obsède, pas de troquet d'ouvert à Brunissard espérons qu'à Arvieux ce soit mieux. Rien d'ouvert, mais surprise une boulangerie fait salon de thé et propose des petits dej et la bienvenue aux motards. Petit dej très sympa avec la visite d'un papillon sphinx colibri (peu courant) qui vient butiner les fleurs avec sa longue trompe en vol stationnaire comme les colibris.

Image
Cliquer sur l'image pour la voir en pleine résolution et re-cliquer dessus pour zoomer sur le papillon vous le verrez avec sa trompe...

Au bas du col, on tourne à gauche, direction le fin fond du Queyras, on rentre par le village Chateau Queyras, surplombé par le magnifique chateau de Fort Queyras malheureusement pas possible de s'arrêter sur la route très étroite et avec passage alterné. Une autre fois, c'est sûr, je reviens ! La route est très bonne, exceptée dans la traversée de Molines avec un passage étroit et un court passage plus aléatoire avec des graviers !
Au retour, le passage est bloqué par un local qui a jugé bon de se garer derrière un camion de livraison créant un gros embouteillage dans les deux sens, génial ! J'ai pu m'en sortir en contournant par une petite rue au profil improbable très pentue, quelques-uns m'ont suivi ensuite !
La route est bonne avec de beaux paysages, une demoiselle coiffée avant Molines en montant.

Image

Un peu de circulation, des camping-cars surtout et beaucoup de cyclistes !
La remontée vers le col Agnel est superbe, sauvage, nombreux sommets à presque 3000 m et + dont le Pain de sucre (3208 m), dans l'axe de la route, magnifique face triangulaire ensoleillée.
J'ai bien essayé de m'arrêter, mais la route est plutôt pentue, le pied-droit sur le frein et en appuis sur la jambe gauche pour libérer les mains et essayer de faire des images, mais j'ai laissé tomber pour ne pas me "foutre" par terre. Les deux parkings près du sommet sont clafits (qu'est-ce que j'aime ce mot occitan, provençal ?) de camping-cars.
Le sommet n'est pas très vaste, j'ai réussi à me faufiler et à me garer entre une Porsche cabriolet (magnifique) et une statue en hommage à un cycliste (Michele Scarponi) mort dans un accident.
Image

Image

Image

Il y a une autre voiture et deux motos, trois Italiens, un couple et le troisième seul. Le sommet est ainsi plein.
C'est fou le capital sympathie du Speed triple, ce n'est pas la première fois, à chacune de mes grandes sorties, quand je m'arrête les motards viennent l'admirer et discuter avec moi. Il est vrai qu'un vieux j'ton avec une Speed rouge et un casque Doohan cela ne passe inaperçu, mais quand même...
Les Italiens, un poil plus jeune que moi, je pense, viennent voir le Speed, la dame vient discuter avec moi en 1er, mais là, c'est l'enfer, je ne parle pas la langue de Dante. Oui bon c'est facile, mais il fallait que je la fasse ! Bon un peu de Français qu'elle comprend un peu et un peu d'anglais... c'est sympa !

Je discute aussi avec les occupants d'un camping-car, s'il y a autant de monde sur les parkings, le GR58 passe au col Agnel, c'est que c'est un coin propice aux randonnées "faciles", le Pain de Sucre en est une plutôt facile aérienne et vertigineuse, le refuge Agnel est à 1 km ou 2 en contrebas.
On le voit à droite en montant. Bon pour l'objectif de la journée voir le mont Viso (3841 m quand même), c'est raté, une nappe de brouillard, phénomène courant au Viso il parait, "la nebbia" m'a dit la dame, masque le massif et le sommet.

Col de Vars 2108 m.(13h20,pause 5min + 1h15 à Vars+5min pour le plein à Guillestre)
Descente du col Agnel à vitesse modérée pour admirer le somptueux paysage, trois marmottes m'ont regardé passer, pas farouches, elles étaient à quelques 4 à 6 mètres.
Complément du plein à Guillestre. La montée du col de Vars n'est pas très attrayante ; il est presque 11 et demi, j'arrive à Vars (Ste Marie) tenaillé par la faim. Un restaurant est ouvert dans le centre de la station donc je ferais l'arrêt buffet ici. Un p'tit tango bien frais et mérité pour patienter jusqu'à midi, l'heure du service.

Image
Le restaurant quelconque, au menu type "touriste skieur", mais la terrasse est ombragée et les serveuses accueillantes (non pas de commentaires hein), discussion sur le ski, Vars est célèbre pour sa piste de kl...Je repars du restau avec un cendrier de poche au logo de Vars, don d'une des serveuses.

La montée vers le col de Vars n'est pas des plus réjouissante, la traversée de la station de Vars-Les Claux ressemble au centre d'une grande ville. On retrouve ensuite sur les derniers km une nature plus sauvage et dénudée. Au sommet du col, c'est la bascule sur les Alpes de Haute Provence et le Val d'Oronaye.
P'tit arrêt au sommet pour une image, on peut voir la pointe de l'Essyna et les barres de la Pisse ! si je me rappelle bien.

Image
On aperçoit la borne marquant la séparation entre les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute Provence.

Col de Larche ou della Maddalena 1991 m.(14h00, 20 min pause,~15/20 min d'arrets imposés sur le parcours)
La route de la descente du col de Vars est de bonne qualité, c'est agréable de rouler sur un bon asphalte, les paysages sont plus agréables, plus sauvage. La nature est très aride coté adret et plus boisée coté ubac au fur à mesure que l'on perd de l'altitude. Un musée de la moto à St Paul sur Ubaye, deux groupes de nombreux motards sont en train d'arriver ; il me reste encore pas mal de route avant d'être rentré, je visiterais donc une autre fois le musée.
Après le village des Gleizolles, on prend à gauche et on remonte le Val d'Oronaye....Euh pas longtemps à peu près 2 km et une première épingle, des travaux, la circulation est alternée, 15-20 mn d'attente ::angry:: . C'est avant Meyronnes. La remontée est sympa, mais n'a pas la beauté du Queyras. La qualité de la route aussi n'est pas géniale non plus. Il fait bon, pas trop chaud, des nuages masque le soleil. Arrivé au col rien de fracassant, excepté la faune (exceptionnelle) :love: on peut voir des nombreuses marmottes, mais surtout de nombreux rapaces, des aigles une vingtaine peut être et surtout deux gypaètes, fabuleux, avec une très grande envergure, qui se disputent une carcasse dans les éboulis, dans la rocaille un peu plus haut. Merci au sympatique Italien qui m'a fait profiter quelques instants de ses jumelles pour mieux les voir.
C'est là que je regrette de ne pas pouvoir prendre mon reflex, mon 70-200 ou mon 400 mm avec le multiplicateur x1.4 aurait fait des merveilles ! Je regarde pour des sacs de réservoir ou selle, mais je ne sais pas si les systèmes type "tanklock" peuvent supporter des poids de l'ordre de 6/7/8 kg.

Image

Col du Noyer 1664 m. (18h08, 20 min pause au sommet, 10 min à l'Espinasses, 5 pour le plein, 15min arrêts imposés.)
Descente du col, nouvel arrêt de 15/20 min après Meyronnes au passage alterné. Quand j'arrive, un motard attend déjà...Non une motarde aux yeux rieurs, elle a une 650 ou 750, je n'ai pas su reconnaitre le modèle vue de l'arrière, on discute un peu, elle redescend vers le sud après avoir aidé son copain qui a un élevage de chèvres.
Un p'tit jeune en 125 nous rejoint ainsi que deux autres motards l'un en Harley l'autre avec une Triumph Tiger, mais ils ne sont pas bavards du tout.
Nous roulons ensuite de conserve (ou de concert aussi) avec la motarde et le p'tit jeune en 125.
Une chaleur de plomb tombe avant Jausier, le soleil est revenu, la traversé de Barcelonnette est pénible, il fait très très chaud et il y a de la circulation. Je suis la motarde qui roule bien et enroule à un très très bon rythme, très incisive quand elle double, le p'tit jeune en 125 suit de plus en plus loin et nous lâche.
Elle prend la bifurcation vers Seynes près de St Vincent les Fort et me fait un grand signe de la main. On a fait environ 45 km ensemble, sympa ! Il fait de plus en plus chaud. À 'l'Espinasse, p'tite pause pour se réhydrater, au lieu de continuer la nationale sur la gauche, je prends à droite par la route qui passe au pied du barrage de Serre-Ponçon, le barrage en terre est impressionnant; la route est très sympathique, surplombe parfois le Lac de Serre Ponson, la vue est superbe, et passe par le col Lebraut. Descente sur Chorges, la traversé de Gap est pénible, il fait plus que chaud, c'est l'enfer de l'air brûlant sans doute réchauffé par le moteur me brûle les chevilles.
Bon direction Veynes et le Devoluy. On prend à droite la D937, avant Veynes près de Montmaur. La route est d'excellente qualité, rapide et variée. Il fait bien moins chaud, beaucoup de nuages.
On passe le col du Festre 1440 m (sous le plateau de Bures), descente sur St Etienne en Dévoluy au pied du col du Noyer, quasiment personne sur la route c'est à peine si j'ai croisé trois voitures et un tracteur ; on rattrape la route du Noyer au pont sur la Soulaise.

Complément du plein à St Etienne en Dévoluy à la Station (la seule ?) du Dévoluy comme l'annonce la pancarte. L'électronique m'indique qu'il me reste 4 "barrettes" et que je peux faire encore environ 110 km.
Mais j'ai déjà fait 200 km depuis mon plein de Guillestre, je ne vais donc pas tenter de diable...Car il me reste environ 100 km avant d'être rentré.

La montée du Noyer est rapide 8 km et la route est belle, les paysages aussi. Il fait bon, plus de soleil le ciel est nuageux.
Arrêt au bar restaurant au sommet, halte un peu plus longue pour se réhydrater et me mettre un coup de bombe de froid sur les articulations du pouce et du poignet droit.
Image

La descente du col coté Champsaur, le début de la descente est magnifique, plusieurs épingles vertigineuses, avec une vue très aérienne sur la vallée du Champsaur et ses hauts sommets dont certains dépassent les 3000 m.
Si le début de la route est bon, au bas du col à partir du village du Noyer jusqu'a la nationale, la route est dans un état déplorable et je me fais secouer comme un prunier noyer. Retour à Grenoble par la RN85, la route est excellente, vue sur le Lac du Barrage Sautet en arrivant à Corps, le paysage est superbe, la Grande tête de l'Obiou domine Corps et au fond on apercoit le sommet du Mont Aiguille. La route est belle, quasiment personne ne roule, grandes courbes, la route jusqu'à la Mure est avalée à vitesse soutenue. Retour à Grenoble vers 19h50 par une chaleur étouffante ! Très belle journée, pas aussi fatigué que je le pensais (quoique j'ai eu des crampes nocturnes aux mollets dans la nuit et la nuit suivante, je n'ai sans soude pas assez bu !)
Avec la petite modification de parcours près du lac de Serre-Ponçon par le col Lebraut, c'est ~515 km, environ 10h de roulage et environ 4h15 de pauses et d'arrêts imposés.
Le col de l'Izoard et surtout la vallée du Queyras avec le col Agnel sont ceux que j'ai le plus apprécié !

Juan-Lewis a écrit : 03 août 2022 10:55 Par contre, je ne comprends pas trop le fait de faire 2 cols et de redescendre par la même route.
Perso j'aurais fait la boucle via l'Italie.
C'est un peu plus long, mais avec une bonne bouteille de limoncello dans le sac ça doit le faire :mrgreen:
Ben, j'avais pensé à faire la boucle par l'Italie, la route passe près de Cunéo et Borgo San Dalmazzo, 144 km (il y a aussi des petites routes, mais qui rallonge encore plus le parcours) alors que la descente des deux cols plus celui de Vars, c'est 92 km environ. Je ne me sentais pas de rallonger la ballade de 50 bornes ; la descente de cols que j'ai montés ne me déplaît pas vraiment, je n'aurais pas vu les marmottes dans le col Agnel ! Et puis surtout je n'avais pas de Limoncello.... ::giggle::

EricTl83 a écrit : 03 août 2022 08:10 Même si j'avais pu me libérer , c'est un peu trop long pour moi maintenant !
Je comprends que cela peut un peu "effrayer" ou dissuader, la fatigue et les douleurs sur les longues sorties.
J'étais comme toi, je ne faisais que de courtes sorties parfois 250/300 km max et puis j'ai tenté de faire plus long, car les fonds de vallées pour rejoindre des routes sympathiques sont plutôt longs autour de Grenoble ce qui raccourcit d'autant la partie de balade intéressante.
L'an dernier, j'avais fait la balade de l'Izoard qu'avait proposé Juan-Lewis,
https://www.triumphspeedtriple.fr/viewt ... p17092464 cela, c'était bien passé, je l'ai refaite cette année début juin (380 km) puis j'ai fait le Ventoux ~450 km depuis Grenoble...Mi-juin !
Et bien, je trouve le Speed pas aussi inconfortable que cela, bon, je n'ai pas de comparaison avec de vraies routières, malgrès l'anémique saute vent (mais j'évite les longs parcours sur autoroutes) et la sècheresse de l'amortisseur arrière sur les routes en mauvais état.

Une chute à ski en 2016, pouce et poignet droit, tendinite à l'épaule droite qui a dégénéré (?) en capsulite sévère, épaule gelée, deux infiltrations de cortisone dont une intra articulaire et 9+6 mois de kiné m'ont permis (avec beaucoup beaucoup de chance) de récupérer rapidement en moins d'un an l'intégralité du mouvement de l'épaule.
Mais il me reste une tendinite rémanente à l'épaule qui m'occasionne donc quelques désagréments en roulant ! Sans oublier les épicondylites aux deux coudes, toujours le ski, le planté du bâton ?

J'ai la main droite qui se crispe quand je roule et m'occasionne une douleur parfois vive aux articulations du pouce et au poignet. Cette douleur s'estompe rapidement, en quelques minutes dès que je m'arrête et revient ensuite ! J'en ai parlé à un pharmacien (puis mon kiné) , ce serait provoqué par la tendinite de l'épaule, et qui m'a conseillé d'utiliser une bombe de froid sur les articulations concernées. Et aussi de tourner de quelques degrés la poignée de gaz, il faut que j'essaye !
Le froid marche super bien cela calme la douleur encore plus vite et repousse la réapparition de celle-ci, depuis je ne pars plus sans ma bombe de froid !
Pour ces grandes balades, j'adapte aussi la conduite, plus calme surtout dans les descentes, pas de freinages brutaux pour éviter les transferts de masse qui vont solliciter les articulations, je vais enrouler, utiliser le frein moteur !
Je ne dis pas que je n'ai pas un peu mal aux fesses et dans le bas du dos en fin de parcours, mais curieusement, cela se produit dans les lignes droites !
Ce que je crains le plus, la fatigue venant, c'est la lassitude et la perte d'attention, de concentration !
Mais même à mon âge (65) les longs parcours ne m'effrayent plus bien au contraire. A mon avis, il faut essayer...
philco.vr46 a écrit : 03 août 2022 09:05 Je ne parle pas aux gens qui se baladent sans moi :lol:
Profites bien, j'en ai une prévu le 9 septembre, je mettrai l'itinéraire si quelqu'un veut venir ou nous croiser quelque part. ;)
Merci philco.vr46. Mais pourquoi pas, à voir, cela me ferais plaisir et à l'occasion de rencontrer des personnes du forum et de ne pas rouler seul pour une fois... Il faudrait publier la proposition de balade assez tôt, qui j'imagine, partirait de Nice ou ses environs, pour moi qui viendrait de Grenoble cela ferait ~300/400 km auquel cas je partirais deux jours avants pour avoir un jour de repos avant la balade que tu proposes, ou rejoindre, mais il me faut m'organiser...m'acheter de la bagagerie...

Merci de m'avoir lu !
Edit : corrections de fautes d'orthographe.
Modifié en dernier par Chat_noir le 17 août 2022 21:23, modifié 4 fois.
Pro-ject 2Xperience SB S-Shape +MC Audio Technica AT33SA+SUT Ortofon ST70+Yamaha A-S1100 ::angry:: +SACD Denon DCD 1520+OPPO UDP 203+Triangle Esprit Antal EX
Ma Pres: https://www.triumphspeedtriple.fr/viewtopic.php?f=16&t=12764 <chouper

Avatar du membre
philco.vr46
Messages : 1866
Enregistré le : 13 août 2019 10:41
Age : 56
Membre : 78315
Moto : Speed Triple RS 2019
Département : 06
Contact :

Re: Balade en altitude....Hautes Alpes & Alpes de Haute Provence

Message par philco.vr46 »

Merci @Chat_noir pour ce CR, ça fait plaisir de lire des bonheurs simples de motards. A mon gout ça manque de photos mais vu le kilométrage prévu, je suppose que tu ne t'es pas arrêté autant que tu l'aurais voulu. J'ai encore un peu avant la retraite mais ça fait partie des occupations que je compte bien avoir pendant que ma chérie sera au boulot :mrgreen: J'ai juste le souci du mal au fion au bout de 350/400 bornes :lol:
Je bosse un peu mon RB et je vous en parle bientôt. :roll:
La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !
Albert Einstein

Répondre

Retourner vers « Balade Région SUD EST »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité